Browse By

Comment réparer une erreur de la banque dans votre crédit immobilier ?

immobilier-1

Les banques sont certes de grands organismes de prêt, mais il n’en reste pas moins qu’elles sont gérées par des personnes. Elles ne sont donc pas à l’abri des erreurs en tout genre. L’erreur banque la plus fréquente est celle qui concerne le TEG des crédits immobiliers. Et c’est dommage, car les conséquences d’une telle action ne sont pas des moindres sur vos finances et la stabilité de votre ménage. Heureusement qu’il y a un moyen pour rattraper le coup.

Qu’est-ce qu’un TEG ?

TEG n’est qu’un sigle. Il s’agit d’une abréviation du terme Taux Effectif Global. Il s’agit du pourcentage pris par la banque sur votre contrat. Dit plus simplement, c’est le coût réel de votre emprunt. Il a remplacé le terme TAEG ou Taux Annuel Effectif Global.

Son calcul se fait de manière différente, en fonction qu’il s’agisse d’un crédit à taux fixe ou taux variable. Pour vous permettre de voir si une erreur banque a été faite lors du calcul de vos TEG, il est de mise d’apporter quelques indications sur les méthodes employées par les organismes de prêts pour le calcul de ces taux.

Pour un crédit fixe, il suffit de se baser sur le taux nominal. C’est-à-dire celui qui vous est demandé par mois par la banque. Vous allez alors le diviser en 12 : le nombre de mois dans une année.

Pour un taux variable, les démarches sont un peu plus complexes. En effet, pour ce genre d’emprunt, les mensualités ne sont pas fixent, mais varient en fonction de l’évolution du marché. Vous allez donc devoir calculer un TEG maximal en vous basant sur le taux capté à +1 ou +2. Ce sera la moyenne des taux de votre crédit par an dans le cas où le marché serait en hausse.

Comment réparer les choses déjà faites ?

L’erreur banque en matière de TEG erroné peut se réparer. Il suffit de faire une contestation de votre contrat auprès de votre banquier.

Vous ne devriez pas mettre longtemps pour voir les éventuelles erreurs, dans la mesure où la loi sur la consommation, dans le but de protéger les particuliers ont insisté sur le fait que les propositions des banques doivent mettre à la disposition de leur client le TAEG, le coût du crédit et le montant du crédit.

Une simple contestation pour motif d’erreur de la part de la banque peut annuler les taux d’intérêt de votre emprunt. Et il peut s’agir là d’un gain de plusieurs millions d’euros.

Comments

comments