Comment se rémunère un courtier en prêt immobilier ?

Comment se rémunère un courtier en prêt immobilier ?

Les acheteurs confient désormais leurs dossiers aux courtiers en prêt immobilier. Ces derniers leur servent d’intermédiaire avec les banques et se chargent de la négociation. Pour ces différents services, ils sont rémunérés sur des bases bien définies.

Quel rôle pour le courtier en prêt immobilier ?

Le courtier en prêt immobilier accompagne l’acheteur en lui procurant essentiellement des conseils. Il intervient dans la constitution du dossier de prêt et assure également son suivi. Le courtier aide les demandeurs de prêt immobilier à faire les meilleurs choix afin d’obtenir des taux avantageux. Il s’assure que les offres conviennent à la situation financière de son client. Sa médiation fait avancer rapidement le projet.

Lire également : Pourquoi emprunter sur 25 ans pour son prêt immobilier ?

Quels sont les types de rémunérations d’un courtier en crédit immobilier ?

Il existe deux types de rémunérations pour les courtiers en prêt immobilier.

Par la banque

En sa qualité d’apporteur d’affaires, le courtier est rémunéré par la banque. Qu’il soit mandaté par l’établissement financier ou sollicité directement par l’emprunteur, il est assuré de percevoir cette commission. Le montant qui lui est versé n’est pas facturé au demandeur ni pris en compte dans le calcul des intérêts.

Lire également : Quelles sont les banques qui acceptent Samsung Pay ?

C’est une gratification venant de la banque en retour de ses services. La commission peut représenter en moyenne 1 % du montant du prêt. Mais les taux varient réellement entre 0,5 % et 0,8 %. Les pourcentages sont fixés à la suite des négociations entre le courtier et la banque.

Il est probable qu’un seul établissement financier applique des taux différents pour chacun de ses apporteurs d’affaires.

Le courtier peut choisir de se contenter de la commission bancaire qui lui est versée. On parle dans ce cas de courtage immobilier gratuit. Mais il est également en droit de demander des honoraires à l’emprunteur.

Par l’emprunteur

Le courtier en prêt immobilier facture des honoraires pour ses clients. Il ne bénéficie de cette rémunération que s’il a joué un rôle effectif dans la validation du prêt. La signature du crédit immobilier doit être également actée avant tout paiement.

Désignés frais de courtage, ils s’élèvent au maximum à 1 % de la somme empruntée. Il peut aussi s’agir d’un montant fixe. Le calcul des honoraires doit faire l’objet d’une négociation entre l’emprunteur et le courtier.

Tout se décide dès la prise de contact entre les deux parties. Le courtier prend connaissance du dossier et fixe un prix en fonction du rôle qu’il aura à jouer pour accompagner le client. Cet accord est scellé par un contrat avant le début de la mission.

Articles similaires

Lire aussi x