Catégories

Location meublee non professionnelle : comment ca marche ?

Location meublee non professionnelle : comment ca marche ?

Dans le monde de l’immobilier, il est possible d’investir de très nombreuses façons. On trouve parmi celles-ci la location meublée non professionnelle. En quoi consiste-t-elle, concrètement ? Quelle fiscalité pour le loueur ? Quels sont les avantages de ce mode d’investissement immobilier ? Découvrons-le ensemble.

Qu’est-ce qu’une location meublée non professionnelle ?

Avant d’aborder plus bas les notions les plus importantes de la fiscalité en lmnp, il est important de comprendre comment fonctionne cet investissement. Il consiste à investir dans une résidence neuve et de services. Il est également possible de le faire dans un appartement plus « classique » à condition d’en faire un lieu meublé. N’importe quel contribuable français peut se lancer dans la location meublée non professionnelle. Ce type d’investissement présente plusieurs avantages, en comparaison avec d’autres modes d’investissement immobilier. En effet, en optant pour de la location meublée non professionnelle, vous n’aurez pas à vous soucier de la gestion locative si vous vous tournez vers une résidence de services par exemple. Il est également possible de mandater une agence de gestion locative pour s’affranchir de nombreuses tâches en la matière. Un réel plus qui permet d’investir dans des biens immobiliers même éloignés de chez vous.

A voir aussi : Quel est le rôle du notaire dans les transactions immobilières ?

La location meublée non professionnelle s’avère de plus en plus intéressante pour plusieurs raisons. L’évolution de la société fait que les colocations, locations saisonnières ou locations étudiantes sont de plus en plus demandées. De plus, avec la création d’AirBnB en 2008, l’intérêt pour les locations meublées a, lui aussi, monté en flèche. Dix ans plus tard, le bail mobilité était créé, permettant de louer des biens meublés pour de courtes périodes (entre 1 et 10 mois).

Autant d’activités à haut rendement sur lesquelles se positionner via ce mode d’investissement. On estime en effet que les loyers issus de lmnp sont supérieurs de 10 à 20% que la location « nue ». Par ailleurs, ce type d’investissement offre une fiscalité particulièrement intéressante.

A découvrir également : Quel est le placement le plus rentable ?

Location non meublée professionnelle : quelle fiscalité ?

Ce type de location est considéré comme une activité de commerçant. Elle correspond alors à la catégorie BIC et pas à celle des revenus fonciers. Vous serez alors soumis soit au régime micro-BIC soit au régime réel. Dans le premier cas, vous bénéficierez de 50% d’abattement sur les revenus issus de cette location. Dans le second cas, vos charges réelles seront déduites de ces revenus pour réduire aussi votre assiette imposable.

Le type de régime dépend du montant annuel provenant de ces revenus locatifs. Jusqu’à 72 600€, c’est le régime micro-BIC qui s’applique. À partir de 72 600 et jusqu’à 789 000€, c’est celui du réel simplifié. Enfin, à partir de 789 000€ de revenus locatifs annuels, c’est le régime réel normal.

Le régime micro-BIC présente un taux d’abattement forfaitaire très intéressant (50 % contre seulement 30% dans le cas d’une location nue). Le réel simplifié vous permet de déduire toutes vos charges de vos revenus. Dans les deux cas, le montant de vos revenus à déclarer et donc sur lequel vous serez imposé sera réduit par rapport à d’autres sources de revenus fonciers. ll est donc fiscalement très intéressant de se tourner vers ce type d’investissement immobilier.

Articles similaires

Lire aussi x